Alcool, cannabis et tabac: les changements en matière de consommation d’alcool, de cannabis et de tabac durant la pandémie de COVID-19

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

La Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSPM) vient de publier un rapport portant sur les changements de la consommation d’alcool, de cannabis et de tabac chez les Montréalais durant avril et mai 2020.

Source : DRSPM

Changements dans la consommation d’alcool

  • Parmi les consommateurs d’alcool, 1 personne sur 3 (33 %) déclare avoir augmenté sa consommation durant la pandémie.
  • La différence n’est pas notable entre les hommes et les femmes. On constate aussi une forte augmentation de la consommation chez les moins de 65 ans.
  • La part de consommateurs qui rapporte avoir diminué ou avoir augmenté sa consommation d’alcool ne diffère pas significativement selon le revenu du ménage.
  • Il est important de mentionner que parmi les consommateurs d’alcool montréalais, la consommation quotidienne (tous les jours ou presque) a grandement augmenté pendant la pandémie, passant de 11% avant la pandémie à 27% durant la pandémie

Changements dans la consommation de cannabis

  • 1 Montréalais sur 5 (19 %) déclare avoir consommé du cannabis en temps de pandémie.
  • Ce sont 37 % qui ont affirmé avoir augmenté leur consommation pendant la pandémie. La part de consommateurs de cannabis ayant augmenté leur consommation dépasse largement la part de ceux qui l’ont diminuée, et l’augmentation est particulièrement marquée chez les 18-34 ans.
  • La consommation n’est pas différente entre les hommes et les femmes, ni selon le revenu du ménage.
  • Notons que la part des consommateurs quotidiens (tous les jours ou presque) de cannabis a crû également pendant la pandémie, passant de 21% avant la pandémie à 34% durant la pandémie

Changements dans la consommation de produits de tabac ou de vapotage

  • Parmi les fumeurs montréalais, 41 % ont déclaré une augmentation de leur consommation de cigarettes (régulières), contre 20 % ayant rapporté une diminution.
  • Chez les jeunes de moins de 35 ans, 25 % des consommateurs affirment avoir diminué leur consommation, il s’agit d’une proportion tout de même notable. 
  • Il n’y a pas de différence significative entre les fumeurs hommes et femmes dans la variation de la consommation de cigarettes, ni selon le revenu du ménage.
  • Parmi les répondants ayant déclaré avoir consommé un produit de vapotage, 36 % ont déclaré vapoter davantage, tandis que 24 % affirment avoir diminué leur consommation.

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet sur le site de la DRSMP (en français, 9 pages)

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.