COVID-19 et la phase de rétablissement à la pandémie pour les personnes avec des problèmes de dépendance ou en situation d’itinérance

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

Source : INESSS

Basé sur la documentation disponible au moment de sa rédaction, malgré l’incertitude existante dans cette documentation et dans la démarche utilisée, l’INESSS met en lumière les constats suivants :

  • Une augmentation des besoins de prise en charge des personnes avec des problèmes de dépendance ou en situation d’itinérance est à prévoir, de même qu’une augmentation des problèmes de dépendance et du nombre de personnes en situation d’itinérance dans la population en général.
  • Plusieurs initiatives créatives et efficaces mises en place pendant la période pandémique par les communautés et les gouvernements afin de mieux répondre aux besoins des personnes ayant des problèmes de dépendance et en situation d’itinérance auraient avantage à être maintenues pendant la phase du rétablissement à court et à long terme, dont :
    • le développement d’une offre de services à distance et de cliniques mobiles,
    • l’ouverture de lits et hébergements d’urgence,
    • le rehaussement du financement aux organismes communautaires,
    • l’adaptation de la prise en charge des dépendances aux opioïdes,
    • le développement de collaborations intersectorielles ou interdisciplinaires efficaces
    • la mise en place de formations et pratiques orientées sur les traumas pour les intervenants, ressources communautaires et prestataires de soins appelés à intervenir auprès de ces populations.
  • La réouverture des services suivants, dès que les conditions sanitaires le permettent et dans un environnement sécurisé, a été identifiée comme une priorité : les centres d’injection supervisée, les banques alimentaires, les groupes de soutien et autres ressources de réduction des méfaits.
  • La pleine intégration dans les pratiques des programmes services en dépendance des technologies développées pendant la pandémie, dont la téléconsultation, est considérée comme une avenue d’avenir.
  • La conduite d’une analyse rétrospective sur la pandémie à la COVID-19 et la mise à jour des plans d’urgence et de sécurité civile est recommandée dans le but de répondre plus efficacement aux besoins spécifiques des personnes ayant des dépendances ou en situation d’itinérance en cas de pandémies futures. 

Pour en savoir plus, consultez le rapport sur le site de l’INESSS (en français, 23 pages)

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.