Rapport mondial sur les drogues 2021

Blogue

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.

réseaux sociaux

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) vient de publier l’édition 2021 de son Rapport mondial sur les drogues. Ce rapport fournit une vue d’ensemble et une analyse des développements basées sur les meilleures données disponibles concernant la production, le trafic et la consommation de drogues illicites.

Source: Abrégé du résumé exécutif

Constatations et conclusions:

  • Le cannabis est plus puissant mais les jeunes sont moins nombreux à le voir comme un danger.
  • L’augmentation des ventes sur Internet pourrait faire évoluer les schémas de distribution et d’usage de drogues à l’échelle mondiale.
  • Le nombre d’usagers de drogues devrait augmenter de 40 % d’ici à 2030 en Afrique.
  • La maladie à coronavirus (COVID-19) a suscité des innovations dans les services de prévention et de traitement de l’usage de drogues.
  • La résilience des marchés de la drogue pendant la pandémie a démontré une fois de plus la capacité des trafiquants à s’adapter rapidement aux changements d’environnement et de circonstances.
  • L’usage non médical de cannabis et de sédatifs a augmenté pendant la pandémie.
  • Les retombées de la COVID-19 pourraient se faire sentir pendant des années sur les marchés de la drogue.
  • Le nombre de nouvelles substances psychoactives apparaissant dans les pays à revenus élevés est en baisse, mais la disponibilité de ces substances pourrait augmenter dans les régions plus pauvres.
  • Les filières d’approvisionnement de l’Europe en cocaïne se diversifient, entraînant une baisse des prix et une hausse de la qualité, ce qui menace le continent d’une nouvelle expansion du marché de la cocaïne.
  • L’aggravation du problème de la drogue en Afghanistan risque d’alourdir la menace qui plane sur la région.
  • Les saisies de méthamphétamine s’envolent, mais ses précurseurs échappent largement à la détection.
  • La disponibilité des traitements pharmacologiques des troubles liés à l’usage d’opioïdes s’améliore.
  • Les patients souffrant de douleur forte dans les pays pauvres manquent toujours de médicaments.
  • Le nombre d’usagers de drogues a crû de 22 % ces dix dernières années.
  • Les fentanyls restent les médicaments opioïdes dont il est saisi le plus de doses, et l’Amérique du Nord est en tête des saisies.
  • La culture du cocaïer diminue à l’échelle mondiale mais la fabrication de cocaïne atteint un niveau record.
  • Des lacunes en matière de sécurité dans les zones de fabrication expliquent sans doute l’expansion du marché de la méthamphétamine en Asie du Sud-Est et en Amérique du Nord.
  • Les surdoses liées aux fentanyls continuent d’alimenter la crise des opioïdes en Amérique du Nord.
  • L’usage d’opioïdes reste la première cause de la charge de morbidité attribuée aux drogues.
  • La charge de morbidité reste élevée chez les personnes qui s’injectent des drogues.

Pour en savoir plus, consultez les 5 livrets du rapport sur le site de l’ONUDC:

Ecrire un commentaire

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

requis

Bulletin CQDT Express

Abonnez-vous à notre bulletin ! Entrez votre adresse courriel pour vous abonner au CQDT Express.